DANY HAMARD Collab' pour CLICK et Gros Skateboards

Dany Hamard, c'est un peu comme un cobra: silencieux et rapide, personne ne le ne voit mais tout le monde sait qu'il se promène dans les parages... et lorsqu'il frappe, boum ! Ca fait carrément mal !



Bon, passons sur cette analogie plutôt foireuse et concentrons nous sur les faits: 
le shop nantais Click Skatestore c'est associé à la marque de planchettes Gros Skateboards pour faire la promotion vidéo de leur VRP commun: Dany Hamard.

Vous y trouver un Dany en grande forme, et qui semble d’ailleurs posséder un goût certain pour les combos ... inattendus. Bien aidée par son montage très 80', cette part vous ferra donc passer un bon moment, et risque même fort de planter quelques petites graines de tricks à essayer dans votre cerveau...

La p'tite vidéo du vendredi: la Saga 'PLAN B Skateboards'



En dépit de sa qualité HD et de son gros casting, la dernière vidéo PLAN B Skateboards "TRUE" n'a pas fait que des heureux...

Et oui, vous n'avez qu'à lire la dernière chronique signée A Propos pour vous en convaincre: 
les absences mystérieuses de PJ Ladd, Colin Mckay et Danny Way, les styles un peu trop stéréotypés de Chris Joslin, Scott Decenzo et Trevor McClung, la part un peu juste de Pat Duffy (bon on est pas non plus tout à fait d'accord avec cet argument), etc, etc.

Bref, même si le niveau de skate déployé est indéniablement super impressionnant, tous les "anciens" s'accorderont sur le fait que PLAN B, c'était quand même mieux avant.

Mais c'était quoi, avant, au juste ? 


Car à moins d'avoir débuté le skate au début des années 90, il y a de fortes chances que vous ne connaissiez PLAN B que depuis son retour sur le devant de la scène en 2005.
Mais avant ça, la marque au big "B" a connu un premier âge d'or, qui a largement marqué l'esprit du skate tel que nous le connaissons aujourd'hui. 

Tout a débuté au cours de l'année 1991: Mike Ternaski décide de lancer sa propre marque, avec au casting des jeunes à l'avenir plus que prometteur. Danny Way, Mike Carroll, Rick Howard et autres Sean Sheffey se joignent en effet à l'initiative, ayant été quelque peu désabusés par leur passage chez World Industries. Rodney Mullen, Colin McKay, Sal Barbier, Pat Duffy et consorts seront par la suite vite intégrés au team, au point que PLAN B devienne un véritable élément de comparaison dans le milieu. 

Mais alors que la période "big pants small wheels" bat son plein, Mike Ternaski décède tragiquement dans un accident de voiture en 1994, laissant la compagnie orpheline de son fondateur. Colin McKay et Danny Way reprennent alors la main tant bien que mal jusqu'en 1997, date où la marque se retire "temporairement" du marché.

Mais alors, qui a t-il de si terrible au sujet de PLAN B, version 90' ? 


Et bien la vision de la marque déjà, qui représentait pour beaucoup l’espoir d'une industrie tenue et entretenue par les pratiquants eux-mêmes, dans une réelle perspective CORE SKATE. Moins de big money, le business plan était de ramener le skater au centre des attentions, en essayant de rester le plus coller possible à la réalité de la rue. 
Cela se traduisit bien sûr par les produits et les graphiques, représentant bien l'environnement culturel de l'époque. Mais au delà de ça, le vrai "shock" apporté par PLAN B réside dans la pratique même du skateboard, avec de vraies avancées autant au niveau technique qu'au niveau du style, au point que que l'on pourrait qualifier cette période de tournant dans l'histoire de la planche à roulettes. Certes, d'autres compagnies contribuèrent aussi à l’avènement du street, mais PLAN B a mené cette évolution vers des sphères inenvisageables à l'époque, avec notamment des team vidéos d'anthologie. 

Et c'est là justement que réside la vraie force de cette marque, avec une capacité à produire des vidéos presque traumatisantes pour toute une génération de skaters:
"The Questionable Video" en 1992, "Virtual Reality" en 1993, "Second Hand Smoke" en 1994, et enfin "The Revolution" en 1997. Pratiquement tous les ans, une vidéo PLAN B venait redimensionner les possibilités du skate, bien aidée par un team de choix. (Re)lisez l'interview de Pat Duffy sur Jenkem pour vous en rendre compte par vous-même.









Bref, même s'il peut être difficile pour les jeunes générations d'apprécier le caractère révolutionnaire de ces vieilles vidéos VHS, imaginez vous simplement qu'à l'époque, il s'agissait là des seules possibilités existantes pour voir de nouvelles choses, en dehors de ce qu'il se passait dans la rue. 

Et c'est d'ailleurs aussi pourquoi les anciens ont été déçus par "TRUE", car il manque à cette vidéo le caractère réellement novateur auquel nous avions été habitués. Peut être que cela reviendra-t-il, ou non. Dans tous les cas, prenez le temps de (re)mater les premières vidéo PLAN B, qui a elles seules vous feront comprendre d'où vient le street skateboard tel que nous le connaissons aujourd'hui.



Volcom presents 'BigWest SouthDown'

Il assez rare de voir un team d'européens faire un tour aux US. Généralement, l'échange se fait plutôt dans l'autre sens, même s'il ne faut jurer de rien.

Volcom nous le prouve d'ailleurs ici, en sortant sa vidéo "BigWest SouthDown":
Profitant du contest Damn Am organisé en Californie au printemps dernier, la marque "stone" a fait visiter le Sud Ouest des Etats Unis à ses killers venus d'outre atlantique. On peut même parler de gros tour, car les mecs ont enchaîné Las Vegas, Albuquerque et la frontera mexicana, avant de revenir tranquillement vers LA en passant par l'Arizona. 

Crédit photo: Jelle Keppens

Côté casting, on retrouve la crème du team Volcom EURO, à savoir: Eniz Fazliov, Dann Van Der Linden, Axel Cruysbergs, Harry Lintell et le basque Alain Goikoetxea. A cela s'est bien sûr ajouté quelques pro US, tels que Louie Lopez ou Aaron Suski

Attendez vous donc à une avalanche de tricks, à base de gros ditch et de gros rails. La belle affaire !


Ouverture Pop-up Store 'De Paris Year Book' 2013, les 12, 13 & 14 décembre 2014



Bien connu de la scène skate parisienne, le bouquin rassemblant photos et témoignages "De Paris Year Book" 2013 se paye un pop-up store pour les fêtes de fin d'année.


En effet, les 12, 13 et 14 décembre prochains un magasin éphémère ouvrira ses portes au 39 rue Durantin dans le 18e arrondissement de la capitale, avec au menu:

Les 50 derniers exemplaires du fameux bouquin sur la scène.
Une expo photosde certains clichés signés (on ne sait par qui mais ça doit être important).
Une board unique de Pablo Cots (artiste parisien ayant exposé au centre Pompidou).
Des t-shirts collectors estampillés QHuit et Nike Sb.
Une collab' avec Haze Wheels, plus d'autres goodies sympas.



Bref, à vos agendas et vos porte-monnaie, surtout qu'une inauguration est prévue ce jeudi 11 décembre, à partir de 18h (métro Abbesses).

Vida Skate's Homies: Théo Meas !

Voilà déjà quelques mois que le jeune Théo cherche à prendre contact avec nous. A grand renfort de mails et de vidéos interposés, Théo ne nous a pas lâché, et faut dire qu'il a eu bien raison. Dans la vie, on a rien sans rien, et lorsqu'on cherche à percer dans un domaine aussi étroit que le skateboard, il faut souvent faire preuve de persévérance.

Switch Heelflip - Reuil Malmaison / Par : Khalid Chhiba

Et on peut dire que Théo Meas, du haut de ses 15 ans, sait se donner à fond. En skate pour commencer, puisqu'il a déjà dans les pattes 9 ans de pratique de planche à roulettes. Forcément, cela se traduit par une certaine facilité à rider pas mal de spots différents, comme vous pourrez vous en rendre compte dans les vidéos ci-dessous.




Mais Théo se démarque aussi par sa capacité à s'être bien intégré dans cette génération de jeunes pousses parisiennes qui montent. Aidé par son pote Hugo Ghnassia et sa web serie "Rien Que Sa Ride", Théo multiplie les apparitions sur la toile, avec une habilité à accumuler pas mal de footages à chaque fois. Le jeune est fort, avec un bon potentiel, et si le melon ne vient pas tout gâcher à la fête, Théo a carrément le potentiel d'aller loin dans cette affaire. Au passage, on vous invite à mater le dernier RQSR, tourné sur la version 2.0 du désormais "classic spot" parisien, République plaza.




Voilà vous savez (presque) tout. Longue vie à toi jeune, et continue de représenter tes potes et tes sponsors (Benibla, Etnies & Pacific Wear), parce que c'est aussi ça le skateboard, faire preuve d'exemplarité pour que tout le monde aille vers le haut !


Nike SB X Poler - The Goodship Galeb - Croatia

Ah ça, ils savent nous faire rêver chez Nike Sb !

Pendant que nous autres pauvres mortels devons affronter les affres d'un hiver rugueux, les p'tits mecs de la marque au swoosh partent se la couler douce, sous le soleil de Croatie !



Voici donc "The Goodship Galeb", un édit de 5 minutes environ réalisé en collaboration avec la marque de matos de camping pour skaters baroudeurs Poler Stuff. Vous y verrez notamment Daryl Angel, Donovon Piscopo et Wieger Van Wageningen en plein trip au milieu de l'Adriatique

Les pauvres, ont les plein VRAIMENT BEAUCOUP !

Torey Pudwill - 'TRUE' Part

On peut dire que la section de Torey Pudwill dans la dernière vidéo Plan B Skateboards, "TRUE", faisait partie des parts les plus attendues du moment. Bon, c'est aussi le cas pour la plupart des autres skaters de la marque, mais celle de TPud, dont on connaît bien le potentiel depuis son BIGBANG! de 2011, a su attiser les curiosités les plus vives.



Et bien on peut dire que le sieur Pudwill a plutôt bien répondu à l'attente de ses fans ! Engagement à 200%, tricks techniques, slams violentes, ont peu dire que le lion est toujours aussi fidèle à sa réputation de mangeur de spots. Ses détracteurs continueront certes à lui reprocher son style un peu "mécanique" et sa tendance à se compliquer la vie, mais TPud reste quand même l'un des maîtres de l'art du flip tricks, en entrée ou en sortie (voir les deux). D'ailleurs, si l'on y regarde bien, on a même du mal à différencier ses fs lipslide de ses flip fs lipslide, tellement ça va vite.

De bonne augure donc, et on espère que d'autres parts de la vidéo "TRUE" sortiront très bientôt.

Ps: on attire votre attention sur l'aspect très historique de ce nouveau film Plan B: depuis son retour sur le devant de la scène, la marque n'avait pas publié de véritable vidéo de team, la dernière en date remontant à l'année 1997 ("The Revolution").


Josef Scott Jatta & Wes kremer Stee Part (Sweet Mafia)



Parue en 2013, la vidéo "STEE" de Sk8mafia x Sweet Sktbs continue de faire parler d'elle encore aujourd'hui. Pour cause, la part partagée entre Josef Jatta et le désormais légendaire Wes Kremer, qui vient tout juste de paraître sur les ondes. Faut il voir ici un coup de pouce de la part de Sk8mafia pour que Kremer obtienne le trophée du SOTY 2014... ?

Dans tous les cas, cette part fait plaisir à voir, surtout pour les quelques petites pépites signées Kremer, qui ne tombera certainement jamais en panne d'inspiration skateboardistique !




SK8MAFIA MONTHLY: DEC 2014 from SK8MAFIA on Vimeo.

P'tit bonus de cette news: 

Le jeune Stephen Lawyer fait officiellement son entrée dans le team de Sk8mafia, avec bien sûr la petit vidéo d'introduction qui va bien:

Ishod Wair is not dead !

Ishod Wair's "ECVX14" & "PAYCH".



A l'heure où tout le monde s'affole pour anticiper le nom du Thrasher's Skater Of The Year 2014 (SOTY, pour les intimes), Ishod Wair, ancien lauréat en date interviewé en exclue mondiale par VIDA Skate, a dropé récemment deux parts de derrière les fagots, histoire de rappeler qu'il n'a pas perdu un gramme de sa superbe à roulettes.

Ces édits auront de quoi ravir tous les fans de la première heure, avec du Philly, de la VX, des shots de sport, des ticks wizardy, du style à gogo, et le tout sur du bon son...

Ceci prouve bien que, quoi qu'il advienne de son statut de meilleur skater de l'année, Ishod continue de nous faire rêver, et ce pour un bon moment encore !


Anti Hero Skateboards présente: 'Destination Unknown'

En ce vendredi matin, on vous a trouvé LA vidéo pour vous motiver à aller rouler en dépit de la rigueur de l'hiver !

Anti Hero Skateboards vient en effet de mettre en ligne un nouvel édit de 27 minutes, avec l'ensemble des skaters de la marque en mission exploration au fin fond des Etats-Unis: camping, bbq, spots DIY, van tout moisi, la recette est bien complète et vous fera surement rêver à des contrées sauvages et inexplorées !


Au casting de "Destination Unknown", on retrouve: Grant Taylor, Tony Trujillo, Jeff Grosso, Chris Pfanner, John Cardiel, Robie Ruso et bien d'autres encore.


'KRAK': l'application par des skaters pour des skaters !

"KRAK", c'est LA nouvelle application pour les nerds de la planche à roulettes accros à leurs smartphones ultra connectés (ou pas).




Lancée il y a déjà quelques mois par des passionnés de skateboard (Kevin, Max, Julia, Mathilde, et Félix), "KRAK" est une application mobile gratuite au concept assez simple et bien pensé

Mettre en relation des skaters un peu partout dans le monde en leur permettant de partager leurs spots favoris, leurs photos, leurs vidéos, mais aussi les crews, shops et autres institutions importantes pour la communauté. 



En temps réel, l'appli vous permet de connaître les différents spots autour de vous, qu'ils s'agissent de skateparks, de DIY ou de street pure et dur. 


iPhone Screenshot 5


Fonctionnant un peu comme un Instagram dédiée 100% au skateboard (avec photos & vidéos), KRAK est un concept totalement basé sur le User Generated Content, c'est à dire que le flux d'information disponible dépend uniquement des contenus publiés par les utilisateurs, qui choisissent eux même ce qu'ils veulent publier et mettre en avant. 

L'appli, qui en est déjà à sa seconde version, propose aussi de suivre ses potes, de "liker" et partager des photos et des vidéos, d'appliquer des filtres sur ses prises de vue, de suivre les crews et les shops locaux, et de se créer ses propres listes de spots à checker.


KRAK se veut une application relativement facile d'utilisation, avec une interface plutôt claire et laissant la part belle aux contenus des utilisateurs.


iPhone Screenshot 4
Une photo de skater, avec crédits, "like"
+ options de partage réseaux sociaux
iPhone Screenshot 1
La page d'accueil avec les dernières photos,
1 icône menu en haut à gauche,
1 icône spot map en haut à droite,
+ 1 icône d'ajout contenu en bas au milieu
Liste des skaters présents,
+ barre de recherche

iPhone Screenshot 3
Une fiche spot, avec photos & vidéos à l'appui,
+ bouton d'ajout à une wishlist

















































Une fiche "crew", avec le nombre de membres,
les photos & vidéos qu'ils ont publié,
+ 1 bouton pour s'y ajouter

iPhone Screenshot 2
Un profil de skater, avec le nombre
de followers, following, crew(s),
 + bouton d'ajout




























Pour finir, on vous invite à aller faire un tour sur le site officiel de l'application:
 http://skatekrak.com/mag/.

et pour la télécharger c'est par ici !

Vous y trouverez les dernières news sur l'appli, des highlights sur les personnes les plus actives, et d'autres surprises. Un membre de VIDA Skate a même eu droit à sa petite interview en anglais, ça fait plaisir !

Bref, see you on KRAK bros !



DIMEMTL: la p'tite compil' !

Loin de nous l'idée de copier systématiquement les contenus des autres sites de skate, mais il nous arrive parfois de ne pouvoir faire autrement...

Dernier exemple en date, la collab DimeMTL x Quarter Snacks x NY Noseslides x Dank Magazine, avec l'interview des montréalais derrières Dime, à savoir Antoine Asselin et Phil Lavoie.



Et comme souvent avec QS, on a aussi droit à une belle surprise puisque le site a compilé une vidéo de 10 minutes avec le meilleur des clips Instagram signés Dime MTL. Enjoy !



Bon, après vérification, il manque aussi cette petite pépite !
Une vidéo publiée par Dime (@dimemtl) le

Neen Williams - Transworld's 'Outliers' Part

Ne nous demandez pas où on a bien pu trouver cette part, alors que la nouvelle vidéo Transworld "OUTLIERS" vient à peine de sortir sur iTunes ...



N'empêche, les braqueurs du net font parfois des prouesses, et voici donc la part piratée de Neen Williams. Bon, on ne peut pas vraiment nous compter parmi les fans inconditionnels de ce dernier, mais on peut au moins lui reconnaître un certain talent à son acharnement en ressembler à un ninja sur roulettes.

En attendant de se mettre mieux sur la dent, c'est déjà ça de pris !

 

'Where's Cliche?' UK Tour

En complément de notre article de vendredi dernier sur l'histoire de Cliché Skateboards, voici la vidéo du fameux tour "Where Is Cliché ?", shooté ces derniers mois lors du passage du team en terre angloise.



Traduction: JB Gillet (le type à la corde à sauter), Flo Mirtain, Lucas Puig, Kyron Davis, Jeremie Daclin et Max Geronzi ont fait la tournée des spots de Manchester, Birmingham, Nottingham, Cirencester et Londres, pour le plus grand plaisir des locaux et des vidéastes présents.

Tricks sympas, bonne ambiance sous la grisaille, démos et signing sessions, un bon cockail qui ferra plaisir aux fans que nous sommes. Par contre, on regrettera le choix de format vidéo, qui aurait peut être mérité un édit un peu plus long... même si c'est vrai que les mecs de Supra sont aussi passés par là il y a peu, souvenez-vous.


Cliche skateboards 'Where's Cliche?' UK Tour FULL EDIT a Skateboarding video by Sidewalk

La Saga Cliché Skateboards

Cliché Skateboards: Petite retrospection.



Récemment, Kingpin a mis en ligne une vidéo "best of" regroupant un bon paquet des meilleurs lines plaquées par mister JB Gillet sur le mythique spot d'Hôtel de Ville à Lyon...



Et là, boum, ça a fait tilt: 

Cliché Skateboards est l'une des marques internationales les plus respectées au monde, et nous n'avons jamais pris le temps de vous parler ni de son histoire, ni des vidéos mythiques qui ont inscrit bon nombre d'européens au panthéon des meilleures planchistes au monde.

Alors, face à ce constat cuisant, il était temps de se mettre au travail. Voici donc un rapport chronologique sur la Saga Cliché, agrémenté des vidéos les plus influentes de ces 15 derniers années.

1997 - 2000: naissance d'une star européenne.


Comme le veut la légende (et la description trouvée sur le site officiel), Cliché fut fondée en 1997 dans la belle ville de Lyon en France par un Jeremie Daclin accro au skateboard, mais sans le sous. Plein d'optimisme et de bon contacts, le frenchie se lance dans l'aventure, en misant all-in comme disent les geeks du poker.
Sauf que pour ne pas trop se rater, Monsieur Daclin a quand même une petite idée derrière la tête: pourquoi ne pas miser 100% sur la scène européenne, à l'heure où tout le monde ne jure que par le rêve américain ? 
Pari risqué, mais pas complètement stupide, car à cette époque de nombreux européens de talents partis tenter leur chance outre atlantique reviennent quelque peu... désabusés.
En effet, se faire un nom au pays de l'oncle Sam requiert du talent, mais aussi une bonne dose d'acculturation et de sacrifices pas forcément faciles à supporter pour tout le monde.
Bref, les skateurs européens n'ont pas à rougir de leurs origines, et il vaut parfois mieux faire ça à sa sauce plutôt que d'essayer coûte que coûte d'épouser le modèle du voisin.

Fort de cette vision, Cliché voit donc le jour, aidé par l'australien Al Boglio et Eric Frenay, en tant que directeur artistique. En peu de temps, le succès commence a pointé son nez, surtout grâce à l'aide d'un team européen des plus solides: Daclin, forcément, mais aussi JJ Rousseau, Javier Mendizabal, Nicolas Caron, Pontus Alv (oui oui), Ricardo Fonseca, Vincent Bressol et Geoffrey Van Hove. Les scènes skate européennes adhérent dès lors au concept, l'avenir s'annonce radieux.

2000: Europa


En intitulant sa première vraie vidéo officielle "Europa", Daclin et sa fine équipe marque clairement leur territoire, en démontrant aux yeux de tous les talents du skate sauce européenne.

Bon, on ne va pas vous refaire la chronique de la vidéo, mais attardez vous quand même sur les parts de Daclin, JJ et Bressol, qui valent quand même le détour, entre autre. Ben Derenne signe ici une bonne vidéo, avec un montage dynamique qui n'est pas sans rappeler celui de la vidéo de Fred Mortagne, "Menikmati" parue la même année.



2000 - 2006: Une reconnaissance internationale.


En 10 ans, Cliché passe de la petite marque locale au gros poisson de l'industrie mondiale du skateboards. Les bases de cette croissance progressive et stable sont toujours les mêmes:
produire et vendre des planches de qualité (à plus grande échelle si possible), en soutenant au maximum les européens qui en veulent.
Bon, quelques "étrangers" font quand même leur entrée dans le team, tels que les australiens Cale Nuske (vers 2001) et Andrew Brophy (2005) ainsi que l'américain Joey Brezinski en 2006. Cliché Skateboards ouvrent donc progressivement son champs de vision en recrutant des mecs venus d'ailleurs et qui adhérent à la vision "alternative" du skate business à l'européenne.

A noter aussi l'arrivée du toulousain Lucas Puig en 2001 suite à sa victoire au Teenage Tour en 2000 (pour les plus jeunes qui ne connaissent pas, le "Teenage" était un tour V7 Distribution organisé par étapes dans toutes les grandes villes de France, avec une grande finale à Paris). Lucas n'a que 14 ans, mais son talent est déjà plus que prometteur comme l'a démontré le reste de sa carrière.

Les vidéos cultes continuent aussi à paraître, avec notamment le Gitan Tour en 2004 (principe: 10 euros par jour par personne pendant 2 semaines), Freedom Fries et Bon Appetit en 2004.

(Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo)




(Cliquez sur l'image pour voir la vidéo)


Signée par Fred Mortagne, dont l'association avec la marque n'a cessé de croître, Bon Appetit démontre les savoir-faire indéniables de la marque, dont le succès commence se fait remarquer partout dans le monde, notamment à l'aide de skate tours internationaux.
Pour la mater, on vous invite à prendre votre temps et surtout regardez TOUTES les parts.

2006 - 2015: Consécration & rationalisation.


Comme indiqué plus haut, Cliché prend, à partir de 2006, une orientation plus internationale.
Déjà part l'acquisition de Joey Brezinski, mais aussi lors de son award du meilleur team de l'année décernée par Transworld Magazine en direct de la Californie. Là, pas le choix, les USA doivent bien se rendre à l'évidence que Cliché Skateboards est désormais une marque qui compte.

D'ailleurs le géant américain Dwindle Distribution ne s'y est pas trompé, puisque le groupe décide de racheter Cliché à Salomon en 2009. Déjà propriétaire de plusieurs marques de planchettes (Enjoi, Almost, Blind, Darkstar, Tensor, Speed Demons ...), Dwindle diversifie ainsi ses actifs, en mettant un pied en Europe et en s'appropriant une marque au potentiel commercial énorme.

Il est vrai qu'à l'époque bon nombre de voix se sont élevées pour fustiger Daclin et ses acolytes, qui, à les écouter, aurait vendu leur âme au diable.
Pourtant, en y regardant de plus prêt, ce choix est plus que rationnel: le marché du skate est saturé de marques internationales aux gros moyens, les marges se réduisent, les consommateurs deviennent frileux, et il est de plus en plus dure de se démarquer du lot. Du coup, Dwindle est arrivé à point nommé, en aidant Cliché à se mettre au dessus du marasme économique européen et à prendre son envol à la conquête des marchés américains et asiatiques. De plus, même si les investissements viennent de Californie, les décisions restent prises par les fondateurs de la marque, chez eux, en France (enfin à ce qui se dit).

Côté team, ces dernières années ont été plutôt actives et réussies, puisque la marque a accueilli tour à tour l'allemand Lem Villemin (2011), les américains Daniel Espinoza et Pete Eldridge (2012) et l'anglais Kyron Davis, sans parler des mouvements "internes" avec les montées en puissance de Flo Mirtain, Max Geronzi et Adrien Coillard. Fred Mortagne s'est même vu attribuer un successeur de talent, en la personne de Boris Proust. Ce dernier a fourni un travail remarquable pour la dernière vidéo en date de la marque, Bon Voyage, dont les parts sont à regarder un peu partout sur le net (he, on ne va pas non plus vous mâcher le travail à chaque fois !).



Pour conclure cet article beaucoup trop long, il faut, pour parfaire votre culture, vous pencher sérieusement sur les projets vidéos "secondaires" de la marque, avec notamment "Hello Jojo!", "Gipsy Tour 2" et "Gipsea Tour", ainsi que le remix de quelques parts classiques avec "Déjà Vu".

En attendant la prochaine "Gypsy Life", qui devrait normalement pointer le bout de son nez sur la toile en mars 2015... stay tuned !




Ps: cet article n'est pas exhaustif, bien entendu. Nous avons par exemple omis de vous parler des collabs importantes de la marque, telles que celles avec Mark Mckee, The Gonz & Mackenzie Eisenhour.