Comment nettoyer ses roulements de skate ?

Poussières, saletés, boue, eau, sable, merdes de chien ... on ne va pas se le cacher, les roulements de skate, ça traine vraiment partout. En permanence à proximité du sol, les roulements (ou "bearings" en anglais) sont constamment exposés à tous types de saloperies pouvant en altérer leur bon fonctionnement. 
Les "vrais" skaters le savent, c'est là que se situe l'un des points faibles principaux du matos de skate. Et on a beau chercher à éviter flaques d'eau et autres marres de pisse, il nous arrive parfois de rater une session à cause d'un roulement péter, bloquer, ou qui couine plus fort qu'une truie en rut. 

C'est pourquoi on a décidé de vous expliquer comment bien prendre soin de vos roulements de skate. 
Et comme le diable réside dans les petits détails, il va falloir être un peu méticuleux pour que ces derniers aient une durée de vie optimisée.
Bon, certes vous pouvez vous en procurer de nouveaux, ce qui n'est pas idiot non plus. Mais pour les plus puristes / radins / fauchés d'entre vous, voilà comment il faut s'y prendre pour bien entretenir ses bearings:

1. Le matos d'entretien.


Avant de se lancer dans cette tache ingrate et salissante, voici les différentes choses dont vous allez avoir besoin:

- Un tool pour démonter vos roues.
- Du papier absorbant type Sopalin.
- Une épingle à nourrice ou un autre genre de petite pointe.
- Du lubrifiant mécanique (le WD 40 fera très bien l'affaire et vous pouvez vous en procurer facilement dans les boutiques de bricolage).
- Un solvant servant à nettoyer (le White Spirit marche bien, mais il faut bien faire attention à ne pas vous en mettre dessus).
- Un bol, ou tout autre récipient pouvant servir à contenir le solvant.
- Et enfin un sèche cheveux.


2. On démonte les roues et les roulements.


Pour cela rien de plus simple, on prend le tool et on enlève les écrous en faisant attention de ne rien perdre. Ensuite pour démonter les roulements ancrés dans les roues, vous pouvez vous servir de l'axe horizontal du trucks pour faire levier. En douceur, c'est toujours mieux. Sinon prenez un tourne vis en option.


3. On fait un peu de ménage.


Une fois les roues et les roulements retirés, on passe un petit coup avec le papier absorbant pour nettoyer les axes, les roues et l'extérieur des roulements. Certains jugeront cela un peu too much, mais il y réside parfois de bon paquets de poussière et de saleté presque invisibles à l'oeil nu.


4. On retire les rondelles externes des roulements.


Pour cela, il faut se servir de l'épingle en poussant de l'intérieur vers l'extérieur comme sur la photo ci dessous. Une fois retirées, vous pouvez aussi leur passer un petit coup mais bon faut pas charrier non plus !


5. On procède au nettoyage avec le solvant.


Deux options s'offrent à vous: soit vous continuer à démonter l'intérieur des roulements pour en optimiser la propreté, soit vous vous arrêtez là et vous commencez le nettoyage avec le solvant.

Dans le premier cas, il vous faudra alors retirer la "couronne" contenant les billes du roulement. Pour y arriver, presser doucement mais fermement avec la petit pointe de l'intérieur vers l'extérieur, en ciblant les parties entre les billes. Cette option est à prendre si jamais vos roulements sont sacrément encrassés.

Technique pour retirer les couronnes et nettoyer les roulements avec le solvant

Dans tous les cas, il vous faudra placer ensuite les roulements (et les couronnes si vous avez pris l'option 1) dans le bol avec le solvant.
Les roulements doivent être parfaitement immergés pour se nettoyer totalement. Une fois disposés, agitez doucement le bol pour que les saletés se dégagent de l'intérieur des bearings. Mais attention à ne pas vous mettre du solvant partout !
Si vous faites cela correctement, vous allez rapidement voir tout plein de saleté se déposer dans le fond du bol. Une fois que celui ci en est saturé, sortez les roulements, posez les sur du papier absorbant, videz le bol, et recommencez le processus jusqu'à ce qu'il n'y ai plus aucune saleté dans le fond du bol.


6. On sèche les roulements (et les couronnes).


Une fois vos roulements parfaitement nettoyés, il vous faudra les sécher rapidement après leur sortie du bain. Pour cela, disposez les sur du papier absorbant ou sur un assiette et séchez les avec le sèche cheveux. Une fois qu'il n'y a plus de solvant visible à l'extérieur et à l'intérieur, vous pouvez arrêter. Mais attention, les bearings seront extrêmement chauds, alors manipulez les avec précaution.


Une fois secs, remettez en place les couronnes si vous aviez pris cette option. Prenez votre temps, et si les billes ne veulent pas se mettre comme il faut, utilisez la petite pointe pour les disposer comme il faut.

7. On lubrifie un peu tout ça.


Bon, on touche au but. Maintenant que tout ce petit monde est bien propre et bien sec, on passe à l'étape lubrification. Pour y arriver, on place le roulement sur du papier absorbant, et on injecte du WD 40 ou autre lubrifiant par petits jets à l'intérieur du roulement, sans en mettre de trop car cela ne sert à rien. Faites le rouler un peu avec vos doigts pour vérifier que tout fonctionne parfaitement. Si vous sentez que le roulement est encore un peu grippé, et bien il vous faudra redémarrer le nettoyage au solvant car des poussières ont dû échapper à votre attention.



8. On remonte les roulements et les roues.


Voilà, vous avez quasiment fini. Ici, deux écoles se distinguent: soit vous faites le choix de laisser les roulements sans disques de protection externes, c'est à dire que les couronnes et les billes sont visibles de l'extérieur. Certains skaters préfèrent cela, pour laisser les roulements respirer et évacuer plus rapidement les saletés. Soit vous replacer les protections. C'est une question de goût, c'est à vous de voir !



Après, et bien on replace les roulements dans les roues et on remonte les roues sans trop serrer les écrous, parce que sinon ça roule pas. Si vous avez du mal à replacer les bearings, aidez vous de l'axe horizontal du trucks, sans trop forcer bien entendu.



L'équipe VIDA Skate espère que ce petit tutoriel aura pu vous être utile. On est allé loin dans les détails, mais c'est vrai qu'il est parfois nécessaire de bien faire les choses pour éviter les grosses tuiles. Si vous avez des remarques, n'hésitez pas à les poster dans les commentaires de l'article ou sur notre page facebook. Et si vous avez besoin de plus de conseils, allez donc poser vos questions à vos potes skaters ou au mec qui gère le shop de votre ville. Il est peut être bougon aux premiers abords, mais au fond il reste un skate nerd prêt à partager sa passion avec vous !



REALAXE GIRL WEEKEND - 26, 27 et 28 Septembre 2014

Girl (skate) Power.


N'en déplaise à Monsieur Nyjah Huston, le skateboard n'est pas uniquement réservé aux mecs.

Les filles pratiquent elles aussi la planche à roulettes depuis longtemps, à l'instar de la très médiatique et très douée Leticia Bufoni. Les meufs, elles skatent avec leur propre style, et ce n'est pas parce qu'elles ne se jettent pas toutes les cinq minutes sur des sets de 17 marches qu'il faut nécessairement dénigré leur présence ou questionner leur "utilité". 
Non, elles ne sont pas toutes des garçons manqués, non elles ne sont pas toutes lesbiennes, et oui elles rafraîchissent grandement un skateboard qui se dit plus tolérant qu'il ne l'est en réalité.

Ainsi, à VIDA Skate, on tient particulièrement à soutenir les initiatives allant dans le sens d'une démocratisation de la pratique, afin de combattre les clichés sexistes qui ont encore la dent dur au sein de nos communautés. C'est pas gagné, mais on s'en fout, elles finiront bien par clouer le bec une fois pour toute aux machos amateurs de bières et drogues pas chers.



Ceci étant dit, venons en au fait: les 26, 27 et 28 septembre prochains une association prénommée REALAXE propose le "REALAXE GIRL WEEKEND", le tout organisé au skatepark Cosanostra du côté de Chelles. Evénement 100% dédié à la pratique du skateboard par les filles, le Realaxe Girl Weekend propose tout plein d'activités gratuites pour vous initier à la pratique, rencontrer d'autres personnes passionnées, et passer un bon moment, tout simplement.




Et voici le programme ma bonne dame !

Vendredi 26 Septembre
19h - 23h: Expo & vernissage, apéro & DJ set, et bien sûr session gratos pour les filles.

Samedi 27 Septembre
Free session partout où vos roulettes peuvent vous mener. Pas de consignes spéciales, si ce n'est de se retrouver entre potes de la veille ou de toujours et de partir arpenter les spots qui vous font envie. L'occasion de se faire des potes et tester des spots proches de chez vous. Yeah !

Dimanche 28 septembre
Là, on rentre dans le dur.

A partir de 10h: séance de yoga gratuite pour les filles (sur inscription préalable).

12h30, c'est l'heure du BBQ festif dominical.

11h - 14h: initiation de skate ouverte pour tous les niveaux. Avec en prime une free session sur l'air de street du Cosa. Le tout gratuit, comme toujours pour les filles.

14h - 17h: pendant que les garçons seront entrain de se montrer qui a la plus grosse lors du Nozbone Benchmark Contest à la fac Diderot, les filles pourront profiter tranquillement de l'air de street, du bowl et de la mini ramp du Cosa (gratos et sur inscription).

17h: Session de stretching, parce que le skate c'est cool mais que les courbatures c'est pas terrible.



Voilà vous savez tout ! 

Pour plus de détails sur le REALAXE GIRL WEEKEND, on vous conseille la page facebook de l'association Realaxe, ainsi que celle de l'event.

Si vous êtes une fille, que vous avez envie de faire du skate ou simplement de rencontrer plus de potes rideuses, cet événement est fait pour vous. Entièrement gratuit et dédié à votre bonheur, vous avez là de quoi passer un bon petit weekend de fin d'été. 

En plus il va faire beau, alors que demande le peuple sérieusement ?


Picture x Nicolas Hulot

(Article signé par Antoine Gautier)

Nouveau team rider chez Picture Organic Clothing:

Photo chipée sur la page facebook de Fluofun
A l’occasion de “la marche pour le climat” du dimanche 21 septembre, notre équipe d’expert a repéré un nouveau team rider chez PictureCe n’est rien d’autre que notre cher défenseur de la planète, qui avait une émission sur TF1, vous ne voyez toujours pas… allez un dernier indice, USHUAÏA nature … 

OUI ! Monsieur Nicolas HULOT !

adidas Skateboarding New Stripes

NextGen.



Annonce skate business du jour: la marque aux trois bandes à roulettes vient de faire passer trois jeunes poulains dans son team international, à savoir Na-Kel Smith, Miles Silvas et Tyshawn Jones.

Ces trois types étaient déjà largement connus et reconnus par leurs paires, il était donc normal de les voir évoluer dans la cour des grands. Et avec le niveau d'engagement et de style qu'ils présentent, il est fort à parier qu'ils feront très bientôt partie de la fine fleur du skateboard mondial ...

Voilà de quoi vous donner la patate pour la nouvelle semaine qui s'annonce !





Supra's 'Residency in the UK' Video



La marque de shoes Supra nous a habitué depuis quelques saisons à expédier la majeure partie de son team A dans nos contrées européennes en quête d'images, de spots et de soirées. Et bien cette année la fine équipe n'a pas dérogé à la règle et revient en force avec un petit voyage chez nos cousins grand-bretons.

Tom Penny, Jim Geco, Erik Ellington, Chad Muska, Neen Williams, Dee Ostrander, Lizard King, Stevie Williams, Kevin Romar, Keelan Daad, Nick Tucker, Furby et Spencer Hamilton ont donc pris l'avion direction l'Angleterre pour rejoindre une fois sur place les locaux Oscar Candon, Lucien Clarke et Javier Sarmiento. Les mecs sont passés par les villes de Bristol, Manchester, Leeds, Sheffield et Londres avec comme mission principale la recherche et la destruction systématique de tous spots se présentant à l'horizon.

Mention spéciale aux performances de Spencer Hamilton et Oscar Candon, qui ont carrément tout donné en compagnie des plus anciens. Tom Penny et Chad Muska y sont aussi allés de leurs tricks, pour vous dire à quel point tout le monde devait se sentir à l'aise sur ce tour. Seul bémol, Neen Williams, qu'on aperçoit uniquement une bière à la main et jamais sur son skate !


Palace - 'Endless Bummer'

BACK TO THE FUTURE

Une fois de plus, alors que personne ne l'avait vu venir, Palace Skateboards nous gratifie d'une nouvelle pépite vidéoludique.



Avec son style VHS qui n'a rien à envier aux images d'archives distillées dans les épisodes d'Epicly Later'd, la marque anglaise revient avec 17 minutes de skate à part, comme suspendu dans le temps et l'espace. 
Pourtant, toutes ces images sont bel et bien ressentes, avec au casting le fleuron de la marque, à savoir Chewy Cannon, Danny Brady, Benny Farfaix et consorts. Même Tom Penny a droit à une petite séquence datant du dernier Vans Downtown Showdown à Paris. 

D'ailleurs, les plus observateurs d'entre vous pourront se délecter de quelques petites lines pêchues dans les rues de la capitale française ....

Berf, que du bon pour ce nouvel opus de la saga Palace, qui cultive plus que jamais une identité à part entière de tout le monde. Et on va pas s'en plaindre !

Adrien Bulard B-Sides

C'est marrant parce que cette vidéo on a l'étrange impression de l'avoir déjà vue quelque part ...

Vous souvenez de la part incroyable d'Adrien Bulard pour la dernière vidéo Jart Skateboards, "The AM Project" ?



Et bien quelques mois après sa sortie, voici les "leftovers" de notre "flying ginger" national.

Au menu, pas trop de boites, mais sourtout des tricks qui n'ont pas été retenus pour le montage final. C'est qu'il est productif le jeune ! Bref, ça vaut quand même le détour, tellement toutes ces pirouettes paraissent faciles, alors que le commun des mortels en aurait la chaire de poule. 

Une makina sur roulettes, le tout avec un bon petit son hiphop des familles, ça se laisse regarder tout seul !


Am Getting Paid 2014: Jon Cosentino termine premier avec 7500$!

Jon Cosentino (gauche), Antoine Asselin (droite)
AM Getting Paid 2014
© Zoé Bélisle-Springer


C'est ce weekend qu'avait lieu le retour du AM Getting Paid au skatepark le Taz à Montréal. Un remaniement du street course a été fait pour l'occasion et une association au P45 s'est officialisé pour le Vans Best Trick.

Jon Consentino, frais de sa victoire au  Dew Tour Am Series le samedi, réussit un doublé et repart avec la première place au AM Getting Paid le dimanche, cha-ching 7500$. Il est talonné par le hometown boy Antoine Asselin qui lui, collecte 4000$. En troisième place, Tyler Bowerbank retourne à Salt Lake avec 3000$ en poche.
Ryan Clements et son équipe à The Boadr étaient sur place pour animer et juger les runs de tous les jams de la fin de semaine. On vous présente ici leurs recaps vidéos.





Quel retour en force de l'événement maintenant présenté par Empire, Monster Energy et Vans Off The Wall; c'est ce qu'on appelle renaître de ses cendres ! 

 Pour un full coverage et une galerie photo de l'événement, c'est par ici, sur 33mag.
 Pour les résultats complets de la compétition, c'est par ici

Gilbert Crockett - Darlin' Please

ALERTE CROQUETTE !!!




Comme le disent les copains de Soma, c'est vrai que, les tatouages, ont commence à en avoir un peu trop manger à toute les sauces ... !!

Mais bon, ce cher Gilbert Crockett se fait allègrement pardonner, avec sa toute dernière part pour Venue Skateboards, "Darlin' Please". Pas grand chose à rajouter de plus là dessus, sauf peut être que le style redneck fan de musique country lui va à ravir !


The Skate Patrol #3: Saint Gratien, France

Chronique (de fin) de l'été: 

La patrouille VIDA Skate est de retour !



Après une petite pause de quelques mois, nous voici de retour avec un nouvel épisode de "The Skate Patrol", notre série de vidéos dédiée à la découverte de nouveau skatepark.

Cette fois-ci le crew VIDA Skate x Chillax s'est attardé sur celui de Saint-Gratien, petite bourgade située dans la proche banlieue au Nord de Paris. Pour s'y rendre, c'est très simple, il vous suffit de prendre le RER C du centre ville jusqu'à la station Saint Gratien, puis de rouler quelques minutes en direction de la rue Léon Fontaine (comme décrit ci dessous).


Bon, à première vue, la localisation du spot pourrait en inquiéter certains, étant situé au milieu d'un genre de cité HLM. Sauf qu'en réalité, tout cela est plus que safe, avec très peu de lascars aux alentours. En fait, les lieux sont mêmes plutôt l'apanage des familles du coin, qui squattent les aires de jeux pour gosses. Bref, rien à craindre, vous pouvez y aller.



Deuxième constat: le spot est recouvert de débris naturels en tout genre, du style copeaux de bois ou petits cailloux, surement dus à la présence des enfants à proximité. Le mieux sera alors de prendre une branche cassée ou tout autre objet pouvant servir à balayer, et de donner un petit coup afin d'éviter des wheel bites et autres stops malencontreux à la prise d'élan / replaque de vos tricks.




Côté set-up, on est ici sur un spot très orienté street, mais avec quand même des petites options courbettes pas trop mal foutues. Un grand quarter un peu rad mais qui se prend à l'aise, un espèce de hip un peu cassé, et une courbe en forme de virage qui plaira bien au cruiser qui sommeille en vous.



Enfin, pour finir de vous convaincre que le skatepark Saint Gratien vaut carrément un coup de trucks, vous trouverez à proximité un Carrefour market, qui étanchera facilement votre soif ou votre envie de fraîcheur.


Voilà, vous savez tout, à vous de jouer maintenant ! et si vous décidez de vous y rendre, n'hésitez pas à nous tager #vidaskate sur instagram, facebook ou tweeter !

PS: les habituez de cette chronique savent que nous ne pouvons pas nous quitter sans un petit clip recap de cette mission skatepark. Le voici donc, en exclue planétaire rien que pour vous ! Merci aux skateurs / filmeurs, qui se sont bien donnés pour l'occasion.


Chris Pfanner & the losers

Les autrichiens, ça skate bien.



Pas sûr que vous y ayez pensé du premier coup, mais l'Autriche est en fait un bon endroit pour partir en skate trip l'été. Les spots sont lisses et nombreux, les filles sont plutôt jolies, et la bière est bonne, comme vous pouvez vous en douter.

Il n'en fallait pas plus pour que Chris Pfanner, accompagné de Sebi Dorfer et de plein d'autres "losers" acceptent le voyage au pays de Mozart et du Red Bull.

Voici donc le trip entre potes Ashes Griptape x Yama Skateboards, avec un clip recap' qui donne sacrément envie !


LAKAI : 'GAUT IT' TOUR VIDEO (+ BONUS ! )

Après quelques jours d'accalmie, l'actu skate reprend enfin du poil de la bête !

Et pas de n'importe quelle manière, car on a eu droit ce weekend à un nouvel édit Lakai France,  aka "the french flare". Signée par le talentueux vidéaste Boris Proust, cette vidéo répond au nom de "Gaut it", en référence au doux accent franglais si caractéristique de cette jeunesse dépravée.


Au casting, on retrouve Silvain Tognelli, Alex Maison, Leo Cholet, Noah Toro, Mauro Caruso, Gauthier Rouger, et Leo Buscetti, la starlette toulousaine.

Des bonnes images, des bonnes vibes, du bon temps entre potes, le cocktail gagnant pour n'importe quel tour de skate !



BONUS DE CETTE NEWS:


Toujours du côté de Lakai, voici 1 minute et quelque de très bon skate avec le Ronnie Sandoval, pour la dernière pub des shoes "The Owen" !



Rip 'N' Dip: Back to School

La marque / gang de skate US Rip 'N' Dip vient de publier une nouvelle vidéo qui vaut largement le détour.



A l'occasion de la rentrée des classes, les p'tits gars se sont amusés à compiler leurs derniers footages avec en prime de belles infographies décalées comme on aime.

Un vent de fraicheur donc, avec aussi quelques tricks "WTF?" comme ils disent chez Jenkem ...
A consommer tout de suite comme il se doit sur les internets !


Alex Schmidt / 'A-Street' Part

A contre courant d'une vision mainstream quasi unanime au sein de l'industrie, il est plaisant de voir de plus en plus de projets indépendants voir le jour dans le petit monde du skateboard.
Bon, il y a toujours moyen de trouver de gros sponsors derrières ces productions, mais le gros du travail reste fait par des passionnés, qui prennent de gros risques pour nos faire vibrer.

Ainsi en va-t-il pour la vidéo "A-Street", le dernier film de Will Rosenstock, qui avait déjà bossé pour la vidéo Old Dominion de Venue Skateboards.



Les parts commencent tous doucement à affluer sur la toile, avec notamment celle d'Alex Schmidt, skateur plutôt confidentiel mais au talent notoire. Un style simple, original et bien propre, voilà ce dont nous avons tous besoin aujourd'hui pour se rappeler que la planche à roulettes n'est pas seulement une question de cascades et de gros sous.

On vous tiendra au courant si les autres parts voient le jour prochainement !



Wes Kremer - 'Crusty By Nature'

Ca  y est, c'est la rentré des classes, même pour les skaters pro !



Après un été un peu calme en termes de vidéo part "straight2zeweb", Wes Kremer réamorce la saison des hammers avec sa part "Crusty By Nature", mise en boite par son sponsor de souliers, DC Shoes.

Tricks techniques, pirouettes originales, cascades osées, tous les composants d'un bon cocktail de skate sont ici rassemblés. A noter quand même une line à mac 4 sur les coups de 3 minutes 30, ainsi qu'un ender aussi classique qu'efficace. Le tout sur bon petit son de Naughty By Nature, que les plus amateurs auront reconnus !

Bref, Wes s'est bien donné, pour notre plus grand plaisir.

Enjoy comme ils disent sur Thrasher Magazine !