La Saga Cliché Skateboards

Cliché Skateboards: Petite retrospection.



Récemment, Kingpin a mis en ligne une vidéo "best of" regroupant un bon paquet des meilleurs lines plaquées par mister JB Gillet sur le mythique spot d'Hôtel de Ville à Lyon...



Et là, boum, ça a fait tilt: 

Cliché Skateboards est l'une des marques internationales les plus respectées au monde, et nous n'avons jamais pris le temps de vous parler ni de son histoire, ni des vidéos mythiques qui ont inscrit bon nombre d'européens au panthéon des meilleures planchistes au monde.

Alors, face à ce constat cuisant, il était temps de se mettre au travail. Voici donc un rapport chronologique sur la Saga Cliché, agrémenté des vidéos les plus influentes de ces 15 derniers années.

1997 - 2000: naissance d'une star européenne.


Comme le veut la légende (et la description trouvée sur le site officiel), Cliché fut fondée en 1997 dans la belle ville de Lyon en France par un Jeremie Daclin accro au skateboard, mais sans le sous. Plein d'optimisme et de bon contacts, le frenchie se lance dans l'aventure, en misant all-in comme disent les geeks du poker.
Sauf que pour ne pas trop se rater, Monsieur Daclin a quand même une petite idée derrière la tête: pourquoi ne pas miser 100% sur la scène européenne, à l'heure où tout le monde ne jure que par le rêve américain ? 
Pari risqué, mais pas complètement stupide, car à cette époque de nombreux européens de talents partis tenter leur chance outre atlantique reviennent quelque peu... désabusés.
En effet, se faire un nom au pays de l'oncle Sam requiert du talent, mais aussi une bonne dose d'acculturation et de sacrifices pas forcément faciles à supporter pour tout le monde.
Bref, les skateurs européens n'ont pas à rougir de leurs origines, et il vaut parfois mieux faire ça à sa sauce plutôt que d'essayer coûte que coûte d'épouser le modèle du voisin.

Fort de cette vision, Cliché voit donc le jour, aidé par l'australien Al Boglio et Eric Frenay, en tant que directeur artistique. En peu de temps, le succès commence a pointé son nez, surtout grâce à l'aide d'un team européen des plus solides: Daclin, forcément, mais aussi JJ Rousseau, Javier Mendizabal, Nicolas Caron, Pontus Alv (oui oui), Ricardo Fonseca, Vincent Bressol et Geoffrey Van Hove. Les scènes skate européennes adhérent dès lors au concept, l'avenir s'annonce radieux.

2000: Europa


En intitulant sa première vraie vidéo officielle "Europa", Daclin et sa fine équipe marque clairement leur territoire, en démontrant aux yeux de tous les talents du skate sauce européenne.

Bon, on ne va pas vous refaire la chronique de la vidéo, mais attardez vous quand même sur les parts de Daclin, JJ et Bressol, qui valent quand même le détour, entre autre. Ben Derenne signe ici une bonne vidéo, avec un montage dynamique qui n'est pas sans rappeler celui de la vidéo de Fred Mortagne, "Menikmati" parue la même année.



2000 - 2006: Une reconnaissance internationale.


En 10 ans, Cliché passe de la petite marque locale au gros poisson de l'industrie mondiale du skateboards. Les bases de cette croissance progressive et stable sont toujours les mêmes:
produire et vendre des planches de qualité (à plus grande échelle si possible), en soutenant au maximum les européens qui en veulent.
Bon, quelques "étrangers" font quand même leur entrée dans le team, tels que les australiens Cale Nuske (vers 2001) et Andrew Brophy (2005) ainsi que l'américain Joey Brezinski en 2006. Cliché Skateboards ouvrent donc progressivement son champs de vision en recrutant des mecs venus d'ailleurs et qui adhérent à la vision "alternative" du skate business à l'européenne.

A noter aussi l'arrivée du toulousain Lucas Puig en 2001 suite à sa victoire au Teenage Tour en 2000 (pour les plus jeunes qui ne connaissent pas, le "Teenage" était un tour V7 Distribution organisé par étapes dans toutes les grandes villes de France, avec une grande finale à Paris). Lucas n'a que 14 ans, mais son talent est déjà plus que prometteur comme l'a démontré le reste de sa carrière.

Les vidéos cultes continuent aussi à paraître, avec notamment le Gitan Tour en 2004 (principe: 10 euros par jour par personne pendant 2 semaines), Freedom Fries et Bon Appetit en 2004.

(Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo)




(Cliquez sur l'image pour voir la vidéo)


Signée par Fred Mortagne, dont l'association avec la marque n'a cessé de croître, Bon Appetit démontre les savoir-faire indéniables de la marque, dont le succès commence se fait remarquer partout dans le monde, notamment à l'aide de skate tours internationaux.
Pour la mater, on vous invite à prendre votre temps et surtout regardez TOUTES les parts.

2006 - 2015: Consécration & rationalisation.


Comme indiqué plus haut, Cliché prend, à partir de 2006, une orientation plus internationale.
Déjà part l'acquisition de Joey Brezinski, mais aussi lors de son award du meilleur team de l'année décernée par Transworld Magazine en direct de la Californie. Là, pas le choix, les USA doivent bien se rendre à l'évidence que Cliché Skateboards est désormais une marque qui compte.

D'ailleurs le géant américain Dwindle Distribution ne s'y est pas trompé, puisque le groupe décide de racheter Cliché à Salomon en 2009. Déjà propriétaire de plusieurs marques de planchettes (Enjoi, Almost, Blind, Darkstar, Tensor, Speed Demons ...), Dwindle diversifie ainsi ses actifs, en mettant un pied en Europe et en s'appropriant une marque au potentiel commercial énorme.

Il est vrai qu'à l'époque bon nombre de voix se sont élevées pour fustiger Daclin et ses acolytes, qui, à les écouter, aurait vendu leur âme au diable.
Pourtant, en y regardant de plus prêt, ce choix est plus que rationnel: le marché du skate est saturé de marques internationales aux gros moyens, les marges se réduisent, les consommateurs deviennent frileux, et il est de plus en plus dure de se démarquer du lot. Du coup, Dwindle est arrivé à point nommé, en aidant Cliché à se mettre au dessus du marasme économique européen et à prendre son envol à la conquête des marchés américains et asiatiques. De plus, même si les investissements viennent de Californie, les décisions restent prises par les fondateurs de la marque, chez eux, en France (enfin à ce qui se dit).

Côté team, ces dernières années ont été plutôt actives et réussies, puisque la marque a accueilli tour à tour l'allemand Lem Villemin (2011) et les américains Daniel Espinoza et Pete Eldridge (2012), sans parler des mouvements "internes" avec les montées en puissance de Flo Mirtain et Adrien Coillard. Fred Mortagne s'est même vu attribuer un successeur de talent, en la personne de Boris Proust. Ce dernier a fourni un travail remarquable pour la dernière vidéo en date de la marque, Bon Voyage, dont les parts sont à regarder un peu partout sur le net (he, on ne va pas non plus vous mâcher le travail à chaque fois !).



Pour conclure cet article beaucoup trop long, il faut, pour parfaire votre culture, vous pencher sérieusement sur les projets vidéos "secondaires" de la marque, avec notamment "Hello Jojo!", "Gipsy Tour 2" et "Gipsea Tour", ainsi que le remix de quelques parts classiques avec "Déjà Vu".

En attendant la prochaine "gypsy", qui ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez sur la toile ...




Ps: cet article n'est pas exhaustif, bien entendu. Nous avons par exemple omis de vous parler des collabs importantes de la marque, telles que celles avec Mark Mckee, The Gonz & Mackenzie Eisenhour.

Wes Kremer & Tyler Surrey - 'Pack of Hydes' part

"G" Of The Year.



Chez Sk8mafia ils savent mettre le paquet pour annoncer leur futures vidéo, '"Pack Of Hydes": Voici ni plus ni moins que 9 minutes et quelque de trailer, avec quand même deux parts complètes de Tyler Surrey et Was Kremer !

Bon, même si Tyler Surrey est un mec super doué (avec notamment une line de 20 secondes à 3:22), l'intérêt de ce "teaser" réside surtout dans les performances et le style déployés par Wes Kremer: C'est tout simple, le gars survole tous les spots, avec des choix pas vraiment évidents de but en blanc... Franchement, Wes détient tout le potentiel pour être le prochain "SOTY", même si la concurrence est rude depuis le début de cette année 2014.

Mais en attendant le dénouement fatidique, place à mister big GGGGG !!


Chocolate Skateboards - Epicly Later'd

Legends never die.



La marque emblématique Chocolate Skateboards fêtent cette année ses 20 ans d'existence. 

Créée au côté de Girl Skateboards en 1994 par Rick Howard et Mike Carroll, Chocolate a toujours su être une source d'inspiration à part entière dans le petit monde de la planche à roulettes, en sponsorisant notamment des skaters au talent et à la personnalité bien relevés, et cela depuis le tout début:
Paulo Diaz, Richard Mulder, Gabriel Rodriguez, Daniel Castillo, Chico Brenes, Keenan Milton (RIP), Steve Williams, Gino Iannucci, Marc Johnson, Kenny Anderson, Vincent Alvarez, Stevie Perez, Elijah Berle, Raven Tershy, Jerry Hsu ... le nombre de légendes passées et actuelles ayant eu un jour leur nom apposé sur une planche Chocolate ferait envie à n'importe quelle marque sportswear aux dents longues.





Or, tous ces types ont pour point commun une attitude de "skate rats", ce qui se traduit par un amour inconditionnel pour leur planchon de bois. Même si la marque a connu quelques coups durs liés à la mort de Keenan et la désaffection progressive de certains anciens pro, Chocolate jouis néanmoins d'une longévité et d'une vitalité assez hors norme dans le monde hyper médiatisé et industrialisé du skateboard moderne. Il n'y a qu'à (re)voir les vidéos passées de la marque pour ce rendre compte de la contribution de cette marque à l'ensemble de la communauté: des tricks innovants, du fun, des tours mythiques, et des skaters auxquels n'importe quel kid de n'importe quelle origine pourra s'identifier.









Pour conclure, on vous invite fortement à regarder les 4 épisodes produits par VICE Magazine pour la série "Epicly Later'd", avec comme à chaque fois de nombreux témoignages et des images d'archives retraçant une bonne partie des événements majeurs ayant marqué Chocolate Skateboards depuis deux décennies.

Enjoy !!














Kiev - June 2014

Pendant ce temps là, en Ukraine...



Si vous avez marre de voir toujours les mêmes spots californiens clinquants, ou si vous êtes tout simplement curieux, voilà de quoi vous rassasier: 
Antoine Bunel, rédacteur, filmer et skater de la communauté VIDA Skate, nous a fait part récemment d'une vidéo tout droit venue des rues de Kiev, capitale d'un pays dont l'avenir géo-politique est plus qu'incertain à l'heure actuelle.

Mais en dépit de la guerre faisant rage à l'Est, des illustres inconnus n'en démordent pas et continuent d'arpenter les rues de leur ville à la recherche de nouveaux spots à se mettre sous la roue. Le tout filmé en VX et au fish-eye, ce qui fait quand même plaisir à voir.

Bref, on vous conseille fortement de mater ce petit film qui, mine de rien, nous remet en place dans notre condition d'occidentaux quelque peu privilégiés côté skateboard (et autres) !



Zack Wallin - 'Oververt' Part

Flyin' Wallin.



Désolé les enfants, ces derniers temps VIDA Skate n'est pas des plus réactifs au sujet de l'actu skateboard du moment... 

M'enfin on essaye quand même de vous tenir au courant des bonnes choses du net, et cette nouvelle part d'"OVERVERT" aura de quoi ravir le "skate nerd" qui sommeille en vous: 

Zack Wallin passe en effet pro pour enjoi Skateboards, et à la vue de ses performances de planchiste, on peut dire que c'est amplement mérité ! Tout y est full-speed, exécuté avec brio, et Zack se paye même le luxe d'un ender sur le mythique spot de wallenberg...

Well done l'artiste !


Louie Barletta - 'Oververt' Part

Oui, vous l'avez compris, on l'aime bien cette vidéo. Enjoi est une marque à part dans le paysage sacrément encombré des fabriquants de board, et on aprécie chacune de leurs productions vidéo-ludiques à sa juste valeur: du fun et de l'inspiration.



Un peu à l'image de Louie Barletta en fait, qui a toujours su pratiquer un genre skate imprévisible,  unique et complètement barré.

Bref, cette part on l'attendait et on est pas déçu du résultat, avec un enchainement de tricks qui redonne des couleurs à un skateboard moderne que l'on pourrait qualifier d'un peu... "mécanique". De l'inspiration à revendre donc, avec une touche de comique qui ne vous laissera surement pas indifférents !

PS: Pour mater les autres parts d'OVERVERT, c'est par que ça se passe.


Thaynan Costa - 'Oververt' Part

Thaynan Costa, âgé d'à peine 20 ans, s'annonce comme la grosse sensation de la nouvelle vidéo Enjoi Skateboards, "OVERVERT".


C'est simple, le brésilien sait quasiment tout faire, avec une pointe de classe inaliénable. Cette part comporte tous les ingrédients pour en faire un "instant classic", comme le disent les ricains. Et puis on reconnaît bien la touche imprévisible d'Enjoi, avec par exemple un combo assez drôle autour de la première minute.

Alors, après les parts des très sérieux Nestor Judkins, Wieger Van Wageningen et Cairo Foster, on se délecte de ce nouveau cru, qui annonce de belles années futures au Panda à roulettes !





Wieger Van Wageningen et Cairo Foster - 'Oververt' Parts

Après Nestor Judkins hier, on continue avec les parts de la nouvelle vidéo Enjoi Skateboards, "OVERVERT".



Au tour cette fois ci de Wieger Van Wageningen, dit "Ginger", et de Cairo Foster d'assurer le spectacle. 
Le premier se démarque par une capacité à skater en switch assez incroyable (référence à sa première line et à son dernier tricks), alors que le second, bah, il impressionne vraiment par sa constance depuis la vidéo TWS "The Reason" parue en 1999. Cairo est un ancien, certes, mais on met au défi n'importe quel petit jeune de plaquer des fs 360 shovit avec autant de classe et d'amplitude que lui !

A bientôt pour la suite des festivités pandatesques ...

GX1000: Barcelona

Du neuf avec du vieux.


Vous connaissez la bande des irréductibles filmers GX 1000 ? Mais si, ces types qui prennent un malin plaisir à remettre le bon vieux combo fish eye + VX + wallie au goût du jour...
Et bien les voici de retour avec un édit tourné dans les rues de Barcelone, la capitale de la catalogne espagnole.



Bon, ces spots ont les connait presque tous, sans les avoir forcément vu skatés par ces mecs là. Nouveaux footages donc, mais pas trop non plus, parce qu'à Barça, ils ont pas attendu les ricains pour explorer de fond en comble les possibilités de cette ville hors norme !

Once Upon A Bowl: Koo Jeong A's 'OTRO'

ART CONTEMPORAIN.


Ce qu'il y a de bien avec la démocratisation tout azimut du skateboard moderne, c'est que cela peut mener parfois à de belles surprises:

Il était une fois un artiste sud coréen au nom bizarre, Koo Jeong A, dont l'une des oeuvres majeures fut de concevoir et faire construire une oeuvre d'art skatetable au beau milieu de nul part. Prenant la forme d'un bowl avec craddle, tunnel et peinture verte phosphorescente, cette oeuvre expérimentale située sur l'île principale du lac de Vassivière en plein coeur du Limousin, a de quoi surprendre.







Un spot de 400m2 complètement inédit a donc vu le jour, ce qui, depuis sa construction en 2011/2012, à attirer pas mal de vidéastes amateurs en quête de lieux oniriques et verdoyants:



PS: vous l'aurez compris, cette news n'est pas la plus fraîche du moment, mais suite à l'intervention de l'un de nos lecteurs, nous avons décidé de vous en reparler !

Nestor Judkins - 'Oververt' Part

Enjoi Skateboards est de retour en cette fin d'année avec une nouvelle vidéo, "OVERVERT".
Absente des écrans depuis 2 ans après "Tweak the Beef" et le départ de Jerry Hsu pour Chocolate, la marque au Panda lubrique sort donc un nouvel opus, découpé en plusieurs épisodes à paraître dans les semaines à venir sur la toile.


On commence donc par la part du grand blondinet Nestor Judkins, dont les performances ne sont certes pas les plus engagées au sens "nyjhaesque" du termes, mais qui sait déployer néanmoins un style impeccable qui ravira plus d'un amoureux de la roulette.

"Enjoi" donc, et on vous tient au courant pour les prochaines publications de "OVERVERT" !

Antoine Asselin - Lunch Break


En ce lundi matin des plus maussades, on est heureux de pouvoir compter sur un Antoine Asselin en grande forme pour nous remonter le moral. Le jeune comique de la bande Dime MTL a des pauses déj' plutôt récréatives, comme en témoigne ces 2 minutes et quelque de délire continu dans les rues de Montréal, et d'ailleurs.

Du lourd !

Tony Hawk 2014 Video Part - Perched

Le vieux de la rampe.


C'est marrant de voir qu'à 46 ans, Tony Hawk maîtrise toujours autant l'art de nous surprendre. 

Sans parler du pois de l'âge qui devrait, normalement, peser sur ces épaules, c'est bien sûr sa constance et sa dextérité qui marquent le plus les esprits à la vue de cette nouvelle part, "Perched".


Honnêtement, on se croirait revenu au temps glorieux de ses jeux vidéos éponymes, où l'on devait finir le mode carrière pour obtenir une courte part qui ressemblait étrangement à celle-ci, musique et tricks compris. Bon, nous sommes en 2014 et la donne a quelque peu changé. La méga rampe fait moins rêver, et les tricks ont tendances à se répéter. Mais malgré tout, Tony nous gratifie de quelques combos fort bien vus, avec notamment un fs hurricane des plus costauds ainsi qu'un impossible varial air.

A voir donc, que vous soyez nostalgique de cette époque, ou simplement fasciné par ces types sur qui le temps semble s'être arrêté !

Flo Mirtain's 'Home Alone' Part

Flo Mirtain, c'est dur lourd, tout le monde le sait. Pour s'en convaincre, il n'y a qu'à regarder à nouveau sa dernière part pour Cliché et DVS.

Par contre, ce que l'on sait moins, c'est que le mec arrive à passer du temps à la maison (Lyon), en dépit de son agenda de ministre, l'obligeant à partir aux 4 coins du monde la plupart du temps.


Bon, on ne va pas le plaindre non plus, le mec n'a que ce qu'il mérite, compte tenu de son talent tout bonnement incroyable. Et, sans se la jouer chauvins et tout, il faut avouer que, quand même, on a ici un bon représentant de la classe à roulettes française !

Pour finir sur une touche légère, on notera aussi l'utilisation d'un morceau musicale de choix, qui n'est pas sans rappeler les années folles des vidéos Lordz, Aeon ou Square Skateboards ... nostalgie quand tu nous tient !!

'Rien que sa Ride' Ep. 7 & 8

Homies Parisiens.

Cela fait déjà un petit moment que les mecs de "Rien que sa Ride" se bougent les fesses pour représenter les homies parisiens sur leurs spots favoris. En 5 mois, Hugo Ghnassia et ses potes ont été des plus productifs, avec déjà 8 épisodes au compteur et pas mal d'heures de footages: du street brut bien sûr, mais aussi des contests et des images des scènes tournant autour des skateparks de la capitale.
Bref, les gars se motivent tout en restant ouverts et sympas, ce qui fait vraiment plaisir à voir !


Du coup, on voulait vous faire (re)découvrir leur deux derniers épisodes tournés cet automne au skatepark de Jemmapes sur le quai St Marin, et sur le nouveau spot de la gare d'Austerlitz dans le 13e arrondissement de Paris.
On y retrouve bien sûr les habitués de ces spots, mais aussi pas mal de jeunes qui déchirent, comme Kevin Ozcan, Théo Meas ou Noah Francisco.
Et comme Hugo a investi entre temps dans une VX2000, on a même droit à un grain encore plus skatecore pour l'épisode 8 du désormais classique vidéocaste parisien !