Am Getting Paid 2014: Jon Cosentino termine premier avec 7500$!

Jon Cosentino (gauche), Antoine Asselin (droite)
AM Getting Paid 2014
© Zoé Bélisle-Springer


C'est ce weekend qu'avait lieu le retour du AM Getting Paid au skatepark le Taz à Montréal. Un remaniement du street course a été fait pour l'occasion et une association au P45 s'est officialisé pour le Vans Best Trick.

Jon Consentino, frais de sa victoire au  Dew Tour Am Series le samedi, réussit un doublé et repart avec la première place au AM Getting Paid le dimanche, cha-ching 7500$. Il est talonné par le hometown boy Antoine Asselin qui lui, collecte 4000$. En troisième place, Tyler Bowerbank retourne à Salt Lake avec 3000$ en poche.
Ryan Clements et son équipe à The Boadr étaient sur place pour animer et juger les runs de tous les jams de la fin de semaine. On vous présente ici leurs recaps vidéos.





Quel retour en force de l'événement maintenant présenté par Empire, Monster Energy et Vans Off The Wall; c'est ce qu'on appelle renaître de ses cendres ! 

 Pour un full coverage et une galerie photo de l'événement, c'est par ici, sur 33mag.
 Pour les résultats complets de la compétition, c'est par ici

Gilbert Crockett - Darlin' Please

ALERTE CROQUETTE !!!




Comme le disent les copains de Soma, c'est vrai que, les tatouages, ont commence à en avoir un peu trop manger à toute les sauces ... !!

Mais bon, ce cher Gilbert Crockett se fait allègrement pardonner, avec sa toute dernière part pour Venue Skateboards, "Darlin' Please". Pas grand chose à rajouter de plus là dessus, sauf peut être que le style redneck fan de musique country lui va à ravir !


The Skate Patrol #3: Saint Gratien, France

Chronique (de fin) de l'été: 

La patrouille VIDA Skate est de retour !



Après une petite pause de quelques mois, nous voici de retour avec un nouvel épisode de "The Skate Patrol", notre série de vidéos dédiée à la découverte de nouveau skatepark.

Cette fois-ci le crew VIDA Skate x Chillax s'est attardé sur celui de Saint-Gratien, petite bourgade située dans la proche banlieue au Nord de Paris. Pour s'y rendre, c'est très simple, il vous suffit de prendre le RER C du centre ville jusqu'à la station Saint Gratien, puis de rouler quelques minutes en direction de la rue Léon Fontaine (comme décrit ci dessous).


Bon, à première vue, la localisation du spot pourrait en inquiéter certains, étant situé au milieu d'un genre de cité HLM. Sauf qu'en réalité, tout cela est plus que safe, avec très peu de lascars aux alentours. En fait, les lieux sont mêmes plutôt l'apanage des familles du coin, qui squattent les aires de jeux pour gosses. Bref, rien à craindre, vous pouvez y aller.



Deuxième constat: le spot est recouvert de débris naturels en tout genre, du style copeaux de bois ou petits cailloux, surement dus à la présence des enfants à proximité. Le mieux sera alors de prendre une branche cassée ou tout autre objet pouvant servir à balayer, et de donner un petit coup afin d'éviter des wheel bites et autres stops malencontreux à la prise d'élan / replaque de vos tricks.




Côté set-up, on est ici sur un spot très orienté street, mais avec quand même des petites options courbettes pas trop mal foutues. Un grand quarter un peu rad mais qui se prend à l'aise, un espèce de hip un peu cassé, et une courbe en forme de virage qui plaira bien au cruiser qui sommeille en vous.



Enfin, pour finir de vous convaincre que le skatepark Saint Gratien vaut carrément un coup de trucks, vous trouverez à proximité un Carrefour market, qui étanchera facilement votre soif ou votre envie de fraîcheur.


Voilà, vous savez tout, à vous de jouer maintenant ! et si vous décidez de vous y rendre, n'hésitez pas à nous tager #vidaskate sur instagram, facebook ou tweeter !

PS: les habituez de cette chronique savent que nous ne pouvons pas nous quitter sans un petit clip recap de cette mission skatepark. Le voici donc, en exclue planétaire rien que pour vous ! Merci aux skateurs / filmeurs, qui se sont bien donnés pour l'occasion.


Chris Pfanner & the losers

Les autrichiens, ça skate bien.



Pas sûr que vous y ayez pensé du premier coup, mais l'Autriche est en fait un bon endroit pour partir en skate trip l'été. Les spots sont lisses et nombreux, les filles sont plutôt jolies, et la bière est bonne, comme vous pouvez vous en douter.

Il n'en fallait pas plus pour que Chris Pfanner, accompagné de Sebi Dorfer et de plein d'autres "losers" acceptent le voyage au pays de Mozart et du Red Bull.

Voici donc le trip entre potes Ashes Griptape x Yama Skateboards, avec un clip recap' qui donne sacrément envie !


LAKAI : 'GAUT IT' TOUR VIDEO (+ BONUS ! )

Après quelques jours d'accalmie, l'actu skate reprend enfin du poil de la bête !

Et pas de n'importe quelle manière, car on a eu droit ce weekend à un nouvel édit Lakai France,  aka "the french flare". Signée par le talentueux vidéaste Boris Proust, cette vidéo répond au nom de "Gaut it", en référence au doux accent franglais si caractéristique de cette jeunesse dépravée.


Au casting, on retrouve Silvain Tognelli, Alex Maison, Leo Cholet, Noah Toro, Mauro Caruso, Gauthier Rouger, et Leo Buscetti, la starlette toulousaine.

Des bonnes images, des bonnes vibes, du bon temps entre potes, le cocktail gagnant pour n'importe quel tour de skate !



BONUS DE CETTE NEWS:


Toujours du côté de Lakai, voici 1 minute et quelque de très bon skate avec le Ronnie Sandoval, pour la dernière pub des shoes "The Owen" !



Rip 'N' Dip: Back to School

La marque / gang de skate US Rip 'N' Dip vient de publier une nouvelle vidéo qui vaut largement le détour.



A l'occasion de la rentrée des classes, les p'tits gars se sont amusés à compiler leurs derniers footages avec en prime de belles infographies décalées comme on aime.

Un vent de fraicheur donc, avec aussi quelques tricks "WTF?" comme ils disent chez Jenkem ...
A consommer tout de suite comme il se doit sur les internets !


Alex Schmidt / 'A-Street' Part

A contre courant d'une vision mainstream quasi unanime au sein de l'industrie, il est plaisant de voir de plus en plus de projets indépendants voir le jour dans le petit monde du skateboard.
Bon, il y a toujours moyen de trouver de gros sponsors derrières ces productions, mais le gros du travail reste fait par des passionnés, qui prennent de gros risques pour nos faire vibrer.

Ainsi en va-t-il pour la vidéo "A-Street", le dernier film de Will Rosenstock, qui avait déjà bossé pour la vidéo Old Dominion de Venue Skateboards.



Les parts commencent tous doucement à affluer sur la toile, avec notamment celle d'Alex Schmidt, skateur plutôt confidentiel mais au talent notoire. Un style simple, original et bien propre, voilà ce dont nous avons tous besoin aujourd'hui pour se rappeler que la planche à roulettes n'est pas seulement une question de cascades et de gros sous.

On vous tiendra au courant si les autres parts voient le jour prochainement !



Wes Kremer - 'Crusty By Nature'

Ca  y est, c'est la rentré des classes, même pour les skaters pro !



Après un été un peu calme en termes de vidéo part "straight2zeweb", Wes Kremer réamorce la saison des hammers avec sa part "Crusty By Nature", mise en boite par son sponsor de souliers, DC Shoes.

Tricks techniques, pirouettes originales, cascades osées, tous les composants d'un bon cocktail de skate sont ici rassemblés. A noter quand même une line à mac 4 sur les coups de 3 minutes 30, ainsi qu'un ender aussi classique qu'efficace. Le tout sur bon petit son de Naughty By Nature, que les plus amateurs auront reconnus !

Bref, Wes s'est bien donné, pour notre plus grand plaisir.

Enjoy comme ils disent sur Thrasher Magazine !


BEST LINE CONTESTÔRAMA 2014

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin.



Mise à disposition du public depuis déjà 1 mois, l'expérience Skate-O-Rama tirait hier à sa fin, avec un super premier bilan en 2014 (pour ceux qui aurez raté cet épisode, rendez-vous ici pour la session de rattrapage).

Et comme ils ne pouvaient pas quitter le quai de la Cité de La Mode et Du Design à Paris sans une petite célébration finale, l'équipe du Skate-o-Rama 2014 s'est associée à l'Echoppe, One Move skateboards et Paris Skate Culture pour organiser un bon petit contest à l'ancienne: mégaphone, DJ set du collectif D.KO, tonnes de matos à gagner, foule de skaters hyper motivés... tous les ingrédients étaient rassemblés pour passer un bon après midi entre potes. Pour le concept, c'était plutôt simple mais efficace: deux catégories (moins de 16 et plus de 16 ans), avec trois tricks à enchainer sur les 5 modules présents, plus des points bonus venant récompenser style et créativité.





Bon, on ne va pas vous lister l'ensemble des riders présents ni ceux qui l'ont emporté, le collectif PSC s'en chargera très bien. Mais sachez quand même que tout le monde s'est donné à fond, dans un vrai esprit de fairplay à faire pâlir d'envie les organisateurs de la FIFA.




Même "Chillax", le futur de VIDA Skate, commence tranquillement à déchaîner les foules !





Concernant le futur de Skate-O-Rama en 2015, on ne peut pas vous dire grand chose pour l'instant, mais les gars n'ont pas l'intention de lâcher l'affaire. Les modules ne seront pas détruits mais conservés quelque part dans un hangar histoire de passer l'hiver au chaud.

En attendant d'en savoir plus, on conclut ce billet avec un petit recap vidéo de l'event d'hier, histoire que vous aussi puissiez profiter un peu de cette bonne ambiance des familles !


NDB x SKATESCHOOL

L'école (de skate) du futur.



Voilà une initiative qui va plaire à certains. 

L'établissement privée Notre Dame à Bordeaux a inauguré depuis quelques temps une vision assez alternative du sport en milieu scolaire. Au lieu du traditionnel combo athlétisme + piscine + gymnastique ne plaisant pas forcément à tous les élèves, le directeur, ancien champion de skate, propose de s'initier au skate, avec des cours, un prof agrée, et même des structures adaptés. 
Résultat, c'est l'éclate dans la cour de récrée, avec des jeunes plutôt réjouis de pouvoir faire quelque chose de nouveau et différent, tout en bossant leurs tricks après les cours de math.

A quand le sport étude ou l'option skate au bac ? Certes, nous n'y sommes pas encore, mais l'idée commence doucement à émerger en France, après avoir largement conquis les pays scandinaves comme la Suède, qui proposent ce genre de programme depuis déjà pas mal d'années.

Allez, matez donc cette petite vidéo de présentation du projet.

'Lost Paradise', a Playboy Story with Eli Reed



Eli Reed a la vie dure. En plus d'avoir des sponsors bétons, le nouveau pro Organika vient de tourner dans un petit film fort sympathique. Le principe ? Skater en costume rose saumon au milieu de playmates plus charmantes les unes que les autres. On ne sait pas trop comment le mec s'est retrouvé mêlé à cette histoire, mais on veut bien des tuyaux nous aussi ....

Enjoy les courbes folles de cet édit !





Pro Skater Eli Reed teams up with Playboy for “Lost Paradise,” a short film featuring Reed skating the Playboy Mansion. from ELI REED on Vimeo.

Skatepark Jemmapes version 2.0

Jemmapes fait peau neuve !


Bien connu de la faune locale à roulettes, le skatepark du quai de Jemmapes fait partie des spots parisiens incontournables. Plutôt pas trop mal situé au bord du canal Saint Martin, assez ensoleillé (s'il fait beau, hein), bien fréquenté en journée, ce petit park de ville aura de quoi vous combler pour démarrer/clôturer votre session entre potos.


D'ailleurs bonne nouvelle pour les aficionados des lieux, le skatepark Jemmapes a récemment fait l'objet de quelques travaux, histoire d'embellir un peu l'espace et d'offrir de nouvelles possibilités de lignes.
Courbes, curbs et pyramide sont donc venus s'ajouter aux modules déjà existant, avec désormais largement de quoi se désosser les jambes à force d'enchainer les tricks.



Au menu, un premier petit quarter histoire de se (re)lancer dans l'arène (avec un curb caché).




Ensuite, deux courbes sont venus s'ajouter de part et d'autre de celle déjà existante. Une première simplement dans le prolongement, et une seconde indépendante carrément rad et sans véritable coping (que du béton brut).






Une petite pyra s'est aussi invitée à la fête, remplaçant un truc DIY qui avait été monté par les locaux auparavant. A noter la grille qui permettra aux amateurs de wallride de s'en donner à coeur joie.



Enfin, deux curbs un peu bizarres ont aussi été construits. Difficile de dire quel était réellement le but de cette manoeuvre au vue d'un résultat un peu étrange à skater. On a notamment un bout de curb en descente n'allant pas jusqu'au bout, et un ledge à prendre nécessairement en descente sans élan...





Pour conclure, cette petite cure de jouvence est plutôt bien appréciable, et il faut s'attendre à ce que cette version 2.0 du park attire une foule un peu plus importante. Seul bémol au tableau d'ailleurs, car même si Jemmapes a enfin adopté de nouveaux modules, il reste toujours aussi compliquer d'y skater à plus de 5, sans compter les trottiriders de l'extrême...

PS: Bonus de la news.

Si vous avez toujours rêver de skater un fullpipe et que vous habitez Paris, voici un spot qui devrait vous intéresser !


Localisation: 


2 jours à Barcelone, les bons plans spots Vidaskate

Quand tu skates et que tu pars faire un petit tour en Espagne, faut pas se poser deux fois la question, une escale à Barcelone s'impose. Difficile de résister à La Mecque du skate même si elle représente un détour de 3h de bagnole. Je me suis donc accordé ce petit plaisir il y a quelques semaines de ça en rentrant d'un petit séjour à Saragosse.


Le petit détour dont je vous parlais
  
Etant chroniqueur sur Vidaskate j'ai pas non plus résisté à vous faire une petit article sur mes aventures. L'idée de ce papier est de ne pas vous faire un article trop banal sur les spots locaux plutôt de filer des petits tips que j'ai découvert ou que ceux du coin m'ont filés.

Skate Tip #1 : Préparation

Comme vous le savez surement, Barcelone en été s'est la fournaise donc pour pas finir grillé je me suis muni de quelques indispensables. Je vous conseille donc ce petit combo classique que j'ai pu observer chez les locaux: la Damn Limon entre deux tricks pour se désaltérer, le short et la casquette pour la chaleur et le soleil, et le T10 (transport en commun local) parce que sous cette chaleur c'est de la folie de pousser entre chaque spot.
Les indispensables pour une session à Barcelone

Pour mon premier jour je suis allé skater le mythique spot de la gare de Sants. En arrivant sur place j'ai été surpris à quel point le spot avait changé en quelques années. Des bancs en pierre ont été rajoutés, un curb a été fabriqué, bref le spot est encore mieux qu'avant.

Skate Tip #2 : Fin de session à Sants


Une fois que vous vous êtes bien fait plaisir à Sants je vous conseille fortement d'aller faire au tour au skateshop Bungad juste à côté pour vous finir avec une session sur leur Mini.
Crédit photo: Bungad
  
Pour mon deuxième jour je suis allé skater le MACBA l'autre spot mythique de Barcelone.

 
 
 
L'ère de flat du MACBA













Devant le MACBA





 
 
Par chance je suis tombé sur le DVS eurotour qui faisait une session de dédicace dans le shop Rufus
Évidemment c'était le gros bordel devant le shop, plusieurs fois les flics ont menacé de faire annuler l'event mais ça ne m'a pas empêcher de choper quelques goodies.
Devant le Rufus en attendant les pros de DVS

Skatetip #3 : ne vous contentez pas des classiques spots de street de BCN


En discutant avec les locaux je me suis rendu compte qu'il y avait du neuf en terme de spot. Barcelone qui était connu pour être La Mecque du street a investi solidement dans deux skateparks qui apparemment envoi du lourd. Je n'ai pas eu le temps de m'y rendre mais on n'est pas radin sur les bons plan chez Vidaskate alors voici les infos. 

Le skatepark de Marbella (le truc est littéralement sur la plage!!!)
Comment y aller
Le skatepark de Les Corts

 En espérant que vous ferez votre vie la prochaine fois que vous y aller.

On vous laisse cette superbe map des spots de skate de Catalogne au cas où vous vous chauffiez pour un skate trip dans les parages.


Afficher SkateParks Catalunya sur une carte plus grande

Skate-O-Rama Paris 2014: Le Report !

Situé sur les docks de la Cité de la Mode et du Design à Paris, un nouveau skatepark éphémère vient de voir le jour: le "Skate-O-Rama" !

Si vous êtes habitué à nos lignes, vous savez sans doute qu'il s'agit d'une initiative locale et 100% DIY, par des jeunes étudiants en design industriel.

Et bien vos fidèles serviteurs sont allé voir de quoi il en retourne ! Reportage.

JOUR 1: INAUGURATION (par Antoine G.)


Arrivé sur les quais. On se repère tout de suite, avec cette grande sculpture verte au milieu de tous ses bâtiments beige.




Je descends sur le quai, à la recherche de ces modules. J’entends d’abord la musique, puis des bruits de planches, je suis bien arrivé.

On y trouve:
-un curb avec un rail en prolongement

-une pyramide creusée au milieu


-une double table

-un wall

-un rail remontant sur la fin.


Tout le monde profite que le contest ne soit pas commencé pour essayer les modules. Les planches volent, virevoltent, se crachent...

Le contest c’est passé module par module, et les gars se sont déchirés pour sortir leurs meilleurs tricks en 10min, tout en slalomant entre les participants.
Beaucoup de participants, beaucoup de lots, beaucoup de tricks. Une bonne première journée pour ses modules éphémère qui ne resteront que jusqu’au 28 Aout. Alors sortez votre planchon et amusez vous sur ces modules assez différents.

Bonne session !

JOUR 2: RETOUR SUR LES LIEUX DU CRIME


Bon vous savez ce que sont les contests, on peut rester parfois sur sa faim... Alors pour être bien sûr de ne pas avoir raté une miette de ce nouveau spot de skate appelé à disparaître bientôt, l'équipe VIDA Skate est repartie sur les lieux du crime histoire de se mesurer aux modules dans une ambiance un peu plus calme.



Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a beaucoup moins de monde ! Les kids ont l'air d'avoir été frappés par une amnésie momentanée, car à part deux types sur le parcours, le spot est complètement désert. Bon, les lieux pourront paraître un poil trop ghettos à certains, avec des affaires de clochards trainant dans les coins, et une odeur de pisse un peu lancinante à certains endroits. Mais le spot est parfait à skater en petit comité. Les haters pourront toujours trouver le moyen de se plaindre du sol rugueux, mais franchement, on a connu largement pire. 




Le spot n'est toutefois pas complètement désert, car au détour d'une colonne recouverte de graph, on aperçoit la silhouette d'un des fondateurs des lieux, Paul Morin. Ce dernier, armé de marteaux en bois, scies et autre pochoirs, semble plutôt satisfait du rendu global: à part quelques petites galères de dernière minute (notamment avec les sacs de sable servant à lester les modules), Paul nous assure que tout s'est bien passé. De la collecte des fonds, à la construction du set up, l'équipe Skate-O-Rama n'aurait pu souhaiter mieux pour une première fois. Et c'est vrai qu'avec 5 modules et une localisation plutôt centrale, l'initiative a bien fonctionné. Il faut aussi rendre hommage aux gens de l'ombre qui ont bossé sur le projet, que se soient les potes de Paul, mais aussi les personnes ayant apporté diverses expertises pour y donner vie.
En exclu, Paul nous annonce même que le set up pourrait, peut être, rester en place un peu plus longtemps que prévu. En effet, le directeur de la Cité de la Mode et du Design semble avoir kiffé l'affaire, ce qui est bon signe pour la suite des événements.

Skate-O-Rama, bientôt un RDV incontournable ? C'est tout ce que l'on espère pour ces gars là qui se sont donnés à fond. 

Message bonus pour les haters 2.0: 

Si vous pensez que Paul Morin et Ugo Fiorda (son acolyte de l'école de design) sont des charlots ne sachant faire que des meubles, ces derniers vous répondent ceci: